LE CENTRE DES MÉTIERS DU CUIR DE MONTRÉAL FAIT SON ENTRÉE AU MBAM!

En programmation du Magazine radio In situ du 16 août 2017 et dans le cadre d’un spécial mode/design en lien avec le Musée des Beaux-Arts de Montréal, une entrevue en studio avec deux représentantes du Centre des Métiers du Cuir de Montréal est diffusée.

Claire Kinsy, Directrice générale  du CMCM et Laurence Dubrigny, Adjointe à la direction sont rencontrées, à l’occasion d’un événement spécial. L’établissement a fait son entrée au MBAM le 11 avril 2017, avec une exposition collective orchestrée par la commissaire Diane Charbonneau, Conservatrice, arts décoratifs modernes et contemporains et photographie au Musée des beaux-arts de Montréal. L’exposition  intitulée Plaisirs renouvelés se poursuit jusqu’au 1e mars 2018.

L’entrevue est aussi une occasion de  présenter le mandat d’importance de cet établissement crée en 1989  et situé dans le centre-nord de Montréal. Une institution désormais, qui a le mérite d’être la seule école des métiers du cuir au Canada et qui plus est, loge une galerie présentant plusieurs expositions d’intérêt annuellement.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue diffusée plus bas.

Publicités

JUSQU’AU 2 SEPTEMBRE 2017 : UNE EXPOSITION D’ART ÉROTIQUE À GRAND DÉPLOIEMENT À MONTRÉAL!

Le Magazine radio In situ du 30 août 2017 fait place à la 10e édition du Festival d’Art Érotique réunissant une centaine d’artistes locaux et internationaux, avec un interview de Jennifer-Lee Barker à la direction de l’événement, laquelle nous présente les nouveaux développements dans le domaine de l’art érotique, l’exposition 2017 et toute l ‘animation entourant cette édition, ainsi qu’une projet d’ouverture de musée.

Un événement à grand déploiement qui se déroule en grand du 30 août au 2 septembre 2017 au magnifique lieu de diffusion Circus situé au 917 Ste-Catherine est de 12h à 24h (jusqu’à 9 h dimanche matin lors de la fermeture). En programmation spéciale: un vernissage, une soirée cinéma des plus fantaisistes,  un salon d’artistes le 2 septembre  et une clôture qui durera toute la nuit!

Pour en savoir plus, voir l’album photo présentant la sélection de In situ et vous pouvez écouter l’entrevue qui suit diffusée à Radio Centre-ville 102,3. Plus d’infos aussi au : FESTIVALDARTEROTIQUE.CA.

l

 

JUSQU’AU 9 OCTOBRE 2017: UN AJOUT GRANDIOSE À L’EXPOSITION DE JEAN-PAUL GAULTIER (LOVE IS LOVE)!

Une émission spéciale du Magazine radio In situ le 16 août 2017, concernant deux événements en cours au Musée des Beaux-Arts de Montréal et soulignant deux festivals estivals  FIERTÉ MONTRÉAL et le FESTIVAL MODE & DESIGN, diffuse une entrevue avec Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition Love is love/Le mariage pour tous selon Jean-Paul Gaultier.

Un complément  grandiose qui vient clore la tournée mondiale de l’exposition La planète mode  de Jean-Paul Gaultier/De la rue aux étoiles qui a circulé de 2011 à 2016 et qui a remporté une immense succès, avec deux millions de visiteurs dans 12 villes à travers le monde.

Cette exposition festive, cadeau que s’offre Jean-Paul Gaultier et qu’il offre au public, propose 35 créations nuptiales haute couture et prêt-à-porter du couturier français, dans le cadre d’une installation spéciale, un gâteau de mariage géant dédié à la diversité et à la paix. Une occasion originale pour le célèbre designer de mode de transmettre sa position engagée! Le titre de l’exposition réfère d’ailleurs au discours historique de légalisation du mariage homosexuel au États-Unis du président Obama.

Pour en savoir plus, voir l’album-photos qui suit et vous pouvez écouter l’entretien avec le commissaire Thierry-Maxime Loriot diffusé à Radio Centre-Ville 102,3. À noter, que le commissaire a participé  à un entretien avec l’auteur Luc Marchetti, programmé dans le cadre du Festival Mode & Design et qui proposait de se questionner sur la place de la mode dans les musées(Est-ce que la mode est de l’art?).

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU!

JUSQU’AU 10 SEPTEMBRE 2017: L’INSPIRANTE BIENNALE INTERNATIONALE D’ESTAMPES CONTEMPORAINES À TROIS-RIVIÈRES!

Le Magazine radio In situ du 9 août 2017 fait place à la Biennale Internationale d’Estampes Contemporaine de Trois-Rivières visitée par un duo de chroniqueurs arts visuels de Radio Centre-ville (Pierre Archambault et Chantal L’Heureux).

Une dixième édition à grand déploiement dans quatre lieux de diffusion à Trois-Rivières et divers lieux satellites, en plus d’un pied à terre pour la Biectr à Montréal à la Galerie Robert Poulin à Montréal.  Un événement d’ampleur qui propose quelques 300 oeuvres abstraites ou figuratives, crées par 51 artistes de 19 pays. Une proposition qui souligne en grand les 20 ans de la Biennale Internationale d’Estampes de Trois-Rivières.

Un événement qui prouve à quel point l’estampe se renouvelle, en présentant des univers variés empreints de la culture  et de la génération de l’artiste, en se faisant aussi de plus en plus exploratoire et disposée à intégrer les nouvelles technologies .

Pour en savoir plus, voir la sélection d’estampes de In situ dans  l’album  photos qui suit. Et vous pouvez écouter l’entrevue de madame Élisabeth Mathieu, présidente et directrice artistique de la BIECTR, qui nous présente la 10e édition, ainsi que les artistes primés cette année, accompagnée d’un retour par les chroniqueurs concernés.

UNE FORTE RECOMMANDATION DE IN SITU !

Entrevue :

Retour sur l’événement  :

JUSQU’AU 20 AOÛT 2017: SOMPTUEUSE ET SÉDUISANTE FRESQUE NUMÉRIQUE À VOIR À LA CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE!

En ouverture de l’émission spéciale estivale Espace visuel/ Magazine radio In situ du 12 juillet 2017, était diffusée une entrevue du chroniqueur Pierre Archambault avec Alain Thibault au sujet de la somptueuse et séduisante installation vidéo panoramique Inverso Mundus du réputé collectif moscovite multidisciplinaire AES + F. Une oeuvre d’art numérique qui était en programmation de l’édition Elektra de cette année du 28 au 29  juin 2017.

Inverso Mundus (Monde Inversé) est une immense fresque numérique de 38 minutes,  aux images critiques et percutantes qui suscitent une réflexion sur les problèmes sociaux et environnementaux actuels. Cette oeuvre envoûtante et qui tient du spectacle théâtral, est accompagnée de musique classique grandiose qui élargit nos horizons et  nous connecte aux nombreuses références à l’histoire de l’art présentées, en particulier les gravures médiévales de situations absurdes qui ont inspirées Jérôme Bosch.

Rappelons que ce collectif s’est démarqué en faisant son entrée dans les collections du Centre Pompidou et  en présentant cette oeuvre,  à la fois actuelle et inspirée du carnaval médiéval, à la Biennale de Venise 2015. Une première canadienne à ne pas manquer et une forte recommandation de In situ!

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue de Pierre Archambault avec Alain Thibault Directeur artistique de l’événement Elektra.

 

MÉGA-ÉVÉNEMENT EN MAISONS DE LA CULTURE SOULIGNANT LE 375E ANNIVERSAIRE DE MONTRÉAL!

Le réseau des Maisons de la Culture souligne en grand le 375e anniversaire de Montréal, avec un événement estival parallèle d’ampleur et rassembleur dans presque tous les 19 arrondissements de Montréal. Un événement réunissant 50 artistes et duos d’artistes contemporains, 32 expositions professionnelles, (qui étaient accompagnées d’un raz-de-marée de vernissages!), 23 projets de médiation culturelle, ainsi que des centaines d’ateliers et de découvertes artistiques!

Le Magazine radio In situ a voulu en savoir plus long, en rencontrant  la commissaire Nathalie Bachand qui a réalisé cet événement d’envergure et qui a ainsi offert à nombre d’artistes visuels et numériques l’opportunité de bénéficier d’une visibilité accrue cet été. Cet événement est titré UN MILLION D’HORIZONS(artistiques) et propose des thématiques de circonstance(le territoire, l’histoires, la poésie)  à travers des pratiques variées, allant de la BD et la peinture actuelle,  à la cartographie collaborative et aux arts numériques.

L’album photos qui suit présente l’essentiel des expositions visitées, commentées de plus par la commissaire et recommande les expositions incontournables. Vous pouvez aussi écouter  ci-bas l’entrevue avec Nathalie Bachand diffusée à Radio Centre-ville(émission Espace visuel/Magazine radio In situ) le 19 juillet 2017. À venir dans cet article, une autre entrevue dans le cadre de l’événement Un million d’horizons avec Manuel Chantre.

 

JUSQU’AU 13 AOÛT 2017 AU MUSÉE MC CORD : L’HISTOIRE RÉCENTE SELON LE CARICATURISTE AINSLIN!

ALBUM SOUVENIR DE L’EXPO AINSLIN : 50 ANNÉES DE CARICATURES!

Le Musée McCord présente une rétrospective de grand intérêt de cinquante caricatures de Ainslin, soulignant les 50 années (1967-2017)de la carrière intense de celui-ci au journal Montreal Gazette, où Ainslin a oeuvré dans la caricaturale éditoriale. Son influence au Canada  a été telle, qu ‘on l’a qualifié de meilleur satiriste au Canada, selon le Maclean’s. Il a aussi été diffusé dans de nombreuses publications internationales et notez que 48 livres ont été illustrés de ses caricatures jusqu’à présent.

Le Musée McCord propose un retour sur l’histoire récente du Québec à travers le regard aiguisé du caricaturiste de la communauté anglophone de Montréal.  L’exposition est divisée en cinq sections qui en font un véritable cours d’histoire québécoise et canadienne : Une société en changement, Politique québécoise et canadienne, Maires de Montréal, Premiers ministres et Vie montréalaise.

Le Musée McCord possède la troisième collection en importance au Canada, totalisant 40 000 caricatures et 250 années d’histoire. C’est tout une expertise, dont on peut bénéficier, dans le cadre de cette troisième exposition dédiée à la caricature éditoriale au Musée McCord!

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter un résumé d’exposition dans l’album photos qui suit, comme si vous aviez fait une visite sur place!

 

 

JUSQU’AU 13 AOÛT 2017 : L’IRRÉSISTIBLE SEMAINE ITALIENNE DE MONTRÉAL ET SON VOLET ART VISUEL!

Dans le cadre d’un spécial dédié à deux festivals estivaux et leur volet arts visuels, le Magazine radio In situ reçoit en studio deux représentants de la 24e édition de la  Semaine italienne de Montréal 2017

Monsieur Paolo Ruiz, à la fois artiste peintre, auteur et poète, a réalisé une exposition de photos sur la Sicile, région à l’honneur cette année, dans le cadre de la Semaine Italienne de Montréal. Une exposition qu’il nous a présenté en studio à Radio Centre-ville. Cet invité fort inspiré était accompagné du charmant et talentueux chanteur Gianni Bodo pour le volet musical et qui se produira  sur la Scène Mastro & San Daniele, dans la Petite Italie, ce samedi 12 août 20h.

Ce spécial sur La Semaine Italienne de Montréal a aussi été l’occasion de découvrir les autres événements d’art visuel en programmation, soit une exposition d’artistes visuels italiens à la Galerie Erga jusqu’au 15 août 2015 et à laquelle monsieur Paolo Ruiz participe avec trois oeuvres. À cette exposition spéciale, s’est ajouté un événement qui proposait des lectures littéraires par le Club Voci Migranti et une exposition de peintures de Giovanni Angeloro (commissaire de l’exposition à la Galerie Erga) intitulée Les Sept Mers à la Casa Italia.  Un grand défilé de mode extérieur Moda Sotto le Stelle , impliquant des designers italo-canadiens, aura de plus lieu ce samedi 12 août 2017 à 21h30, à l’angle des rues St-Laurent et St-Zotique.  Notez de plus, qu’un concours d’art pour enfants Il Piccolo Leonardo vient compléter ce panorama du volet arts visuels de la Semaine italienne de Montréal.

Une programmation qui démontre que le volet arts visuels de la Semaine italienne de Montréal est en développement, ce qui peut notamment s’expliquer par l’implication d’un artiste en particulier       (Giovanni Angeloro) qui a vu à organiser une exposition collective représentative de la communauté artistique italienne dans le lieu même du festival, plutôt qu’en retrait à l’extérieur. Espérant de plus amples développements pour les prochaines éditions de la Semaine Italiennes de Montréal à venir.

Pour en savoir plus, voir les oeuvres et moments sélectionnés par In situ dans l’album photos qui suit et vous pouvez écouter le spécial Semaine italienne de Montréal diffusé à l’émission spéciale Espace visuel/Magazine radio In situ du 2 août 2017 à Radio Centre-ville, en cliquant l’entrevue plus bas.

 

 

LE FESTIVAL PRÉSENCE AUTOCHTONE ET SON VOLET ARTS VISUELS!

Le Magazine radio In situ du 2 août 2017 fait place à un entretien avec le fondateur du Festival Présence Autochtone, monsieur André Dudemaine, au sujet du volet arts visuels de l’événement du 2 au 9 août 2017.

Les expositions se poursuivent jusqu’au 6 août dans le cas des projections murales du Collectif AM et du duo d’artistes établis Caroline Monnet et Sébastien Aubin de 21h à 23h sur la Place des Festivals, mais les expositions en galerie  sont accessibles jusqu’au 9 août à l a Galerie Carte Blanche(Taku) et à L’Espace culturel Ashukan. Dans le cas de la Guilde Canadienne des métiers d’art, la magnifique exposition durera jusqu’au 19 août 2017.

L’exposition en cours du maître-sculpteur inuvialit (Arctique du nord canadien) Abraham Anghik Ruben et titrée Les esprits se rencontrent : interactions Vikings-inuits est incontournable. Récipiendaire de l’Ordre du Canada en 2016, l’artiste présente 15 sculptures qui puisent leur inspiration dans les mythes et légendes. Les oeuvres sont accompagnées de leur dessin prépararoire. À voir aussi la démarche d’intérêt de l’artiste numérique, intégrant les traditions et les nouvelles technologies, Carmen Hathaway intitulée From Smoke to Cyber Signals.  Quant à  la Galerie Carte Blanche, on peut apprécier sur place une exposition d’artistes inuits émergents et en besoin d’accompagnement.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter l’entretien avec André Dudemaine qui suit.

DERNIERS JOURS JUSQU’AU 2 AOÛT 2017, DE L’INTENSE FESTIVAL FANTASIA DE FILMS DE GENRE

La 21e édition du très couru festival  Fantasia de films de genre a pris son envol le jeudi 13 juillet 2017. En programmation, plus de 150 longs métrages et 300 court-métrages, avec des projections à l’Université de Concordia, à la Cinémathèque québécoise et au Musée McCord.

Entre autres grands événements  en programmation, la première mondiale du film de Robert Morin titré Le problème d’infiltration qui se déroule dans le milieu de la chirurgie esthétique et décrit comme une oeuvre d’art expressionniste allemande, inspirée de la vidéo d’avant-garde. On a pu voir d’autres films fort attendus, tels que Valerian in the city of the thousand planets de Luc Besson déjà sorti en salle, A Ghost story du réalisateur David Lowery, mettant en vedette Casey Affleck, à l’affiche du cinéma Du Parc depuis le 31 juillet 2017, le thriller primé Most Beautiful Island sur la vie d’une immigrante sans papiers, en présence de la réalisatrice. Un film qui a un peu déçu, du fait qu’il manquait de développement suffisant. Le festival Fantasia devient donc chaque année une rampe de lancement de films  de genre vedettes internationaux.

Aussi présentés et au propos critique,  un film de meurtre et mystère fantastique et écologique intitulé Spoor de la réputée cinéaste polonaise Agnieska Holland âgée de 70 ans. Le festival a aussi permis de découvrir un nouveau cinéaste Che Sun-Ho et son film A day relativement à un célèbre docteur prisonnier qui doit sauver sa fille. Et en clôture, dans le film politique, A taxi driver sur l’un des événements  les plus sombre de l’histoire en Corée le 18 mai 1980.

À cette brochette de films, s’est ajouté un  concert cinématographique sur le classique de Paul Leni de 1929, The man who laughs, des projections extérieures gratuites de films d’intérêt, les événements annuels Mon premier Fantasia et Les fantastiques week-ends du cinéma québécois.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter une entrevue avec le directeur de la section Camera Lucida Ariel Esteban Cayer diffusée le 19 juillet 2017 et un retour en équipe sur nombre de films vus le 26 juillet 2017, accompagné d’un vox pop avec le public, qui crée l’événement!

 

%d blogueurs aiment cette page :