Archives pour la catégorie Galerie

JUSQU’AU 27 NOVEMBRE 2019 À LA GALERIE WARREN G. FLOWERS : UN TRIO DE FEMMES ARTISTES DE LA DIVERSITÉ EXPOSÉ !

En ouverture d’émission, l’édition du Magazine radio In situ du 20 novembre 2019 a fait place à la diversité, en proposant une entrevue avec la commissaire Cécilia Bracmort,  au sujet d’une exposition titrée Reclaiming my Place réunissant trois femmes artistes : Shana Strauss, Cedar-Eve et Sharon Norwood, qui se démarquent par leur percée internationale. Une exposition en cours à la Galerie Warren G. Flowers du Collège Dawson jusqu’au 27 novembre 2019.

L’entrevue est l’occasion de connaître le parcours, l’approche féministe  et la réflexion de Cécilia Bracmort,  aux origines caribéennes ( Guadeloupe et Martinique) qui imprègnent sa vision  de commissaire et sa sélection d’artistes. Une commissaire avant tout préoccupée par le manque de visibilité suffisante  de la communauté artistique féminine. Par la suite, celle-ci nous présente la pratique de chacune des artistes réunies dans le cadre de cette exposition, qui suscite plusieurs questionnements.

À noter, que Shanna Strauss est d’origine tanzanienne/américaine, alors que Cedar-Eve est une artiste visuelle Anishnaabe(objiwé) et que Sharon Norwood est née en Jamaique et a grandi à Toronto. Shanna Strauss et Cedar-Eve résident et oeuvrent à Montréal.

Pour en savoir plus, voir l’album photos et vous pouvez écouter l’entrevue plus bas, diffusée à Radio Centre-Ville 102,3. Des extraits d’entrevue ont aussi été transmis, dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour, animée par Neil Armand, la même journée, au même poste.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

 

 

ÉCHANGE AVEC LA DIRECTRICE DE LA NOUVELLE GALERIE D’ART ARCHIVE CONTEMPORAIN :

Le Magazine radio In situ du 6 novembre 2019  a fait place à une entrevue avec Maela Ohana, directrice de la nouvelle galerie  d’art Archive contemporain, localisée depuis quatre mois dans un coquet espace, en plein coeur de Pointe St-Charles. Un quartier en développement artistique.

Maela Ohana a acquis une expertise et crée un réseau, grâce à son implication dans les magazines Earth Issue et Archives Collective, nom dont elle s’est inspirée pour sa propre galerie, ce qui l’amène à ouvrir les portes de son lieu de diffusion aux artistes dits environnementalistes. Maela Ohana souhaite toutefois, durant sa première année, rester ouverte à la diversité du milieu arts visuels et représenter des artistes émergents, au stade mi-carrière et établis, de façon collaborative.

La galerie a organisé quatre expositions depuis son ouverture, que la directrice a présenté à la radio, dont celle en cours réunissant plusieurs des oeuvres de Beaver Sheppard. Une exposition, dont le finissage aura lieu ce samedi 9 novembre 2019 de 13h à 16h. D’autres activités, tels que des ateliers et des conférences sont proposées dans cet espace artistique et convivial de la rue Centre.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

La galerie est située au 2471 rue Centre, dans le quartier Pointe St-Charles.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

 

JUSQU’AU 26 OCTOBRE 2019 AU MAI : UN PARCOURS EXPOSÉ MENANT À LA RÉSILIENCE !

En programmation du Magazine radio In situ du 16 octobre 2019, une entrevue avec un duo féminin complice, composée de l’artiste Julie Robinson et de la commissaire Fabienne Parisien, relativement à l’exposition titrée L’Exhumée, en cours au Mai jusqu’au 26 mai 2019

Celles-ci nous invitent à faire une plongée dans l’intimité d’un drame : une rupture d’anévrisme, que Julie Robinson a subie à l’âge de 18 ans et qui a laissé des séquelles. Au coeur de la démarche présentée : le corps affecté et sa mémoire.

Les oeuvres réunies « composent la généalogie d’un drame », selon les propos de la commissaire et tracent le parcours de la résilience, selon l’artiste. Tel un processus archéologique, Julie Robinson a choisi d’exhumer son drame enseveli depuis 20 ans, en déterrant des oeuvres significatives : des peintures, des sculptures, une installation, un tableau vivant et un film projeté, commenté par le duo.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue diffusée à Radio Centre-Ville 102,3, en cliquant le lien qui suit. L’exposition se terminera par un finissage, qui proposera une performance, accompagnée de théâtre et de danse, ce samedi 26 octobre à 15h.

UNE RECOMMANDATION DE IN SITU !

 

Julie Robinson et son oeuvre L’Exhumée 23/Pièce finale, huile sur toile, 2017(photo tirée de la page Facebook de l’artiste et prise par Virginie Maltais).

 

 

 

 

 

JUSQU’AU 12 OCTOBRE 2019 À LA GALERIE C.O.A. : L’UNIVERS EN MINIATURE DE L’ARTISTE ISAAC CORDAL !

Le Magazine radio In situ du 18 septembre 2019 a fait place à une entrevue spéciale avec un duo autant enjoué que  critique : l’artiste engagé  Isaac Cordal et son galeriste, fort conscientisé, Jean-Pascal Fournier, à la direction de la Galerie C.O.A.

Un artiste espagnol qui nous revient après 4 ans d’absence sur la scène montréalaise, avec une autre exposition confrontante titrée Ego Monuments, qui nous renvoie une image de la nature humaine dérangeante, à travers un déploiement et des mises en scènes ludiques et intimes de figurines. Un format de personnage que l’artiste affectionne particulièrement pour augmenter l’impact de son point de vue critique, crée avec des sculptures et des photos.

Cette nouvelle exposition a été enrichie par une réflexion écrite de l’artiste et par une section consacrée à son processus de travail, présentant plusieurs croquis.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. La galerie est située au 6405 boul. St-Laurent à Montréal !

UNE FORTE RECOMMANDATION DE IN SITU !

 

JUSQU’AU 18 AOÛT 2019 : UNE NOUVELLE GALERIE DBC DANS LE VILLAGE GAIE ET UNE EXPOSITION SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL !

SPÉCIAL NOUVELLES GALERIES (2E DE 3 ARTICLES) :

En programmation du Magazine radio In situ du 14 août 2019, une entrevue avec Jennifer-Lee Barker,  qui nous présente une galerie, dont elle est co-directrice, inaugurée récemment le 5 juillet 2019, dans le village gaie. Jennifer-Lee Barker est accompagnée lors de l’entrevue d’Alain Francoeur, un des artistes exposant à la galerie.

Cette nouvelle galerie dans le quartier est la bienvenue, puisque étonnamment, ce quartier pourtant hautement actif, n’avait aucun lieu commercial de vente d’oeuvres d’art jusqu’à récemment, malgré la présence en grand, à l’entrée du village gaie, du lieu de diffusion artistique extérieur La Galerie Blanc.

Cette entrevue informe sur l’histoire de ce projet spécial, le concept et le fonctionnement particulier de cette galerie qui permet d’exposer plusieurs artistes de différents statuts, avec un roulement hebdomadaire.  À ceci, s’ajoute un témoignage de l’artiste bien connu et glâneur d’images Alain Francoeur.

Et jusqu’au 18 août 2019, la galerie présente  une exposition collective soulignant la diversité et le festival Fierté Montréal.

Pour en savoir plus, voir la sélection de In situ, dans les deux albums photos( sur l’exposition précédente et actuelle) et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée au Magazine Radio In Situ et à l’émission Montréal Pluriel Le Retour(le même jour), animée par Neil Armand, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

PRÉCÉDENTE EXPOSITION COLLECTIVE :

EXPOSITION COLLECTIVE EN COURS SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL

UNE NOUVELLE GALERIE SUR SHERBROOKE OUEST À MONTRÉAL : LA GALERIE DURAN MASHAAL !

SPÉCIAL NOUVELLES GALERIES (1E DE 3 ARTICLES) :

Durant la période estivale, le Magazine radio In situ est allé à la rencontre de nouvelles galeries, à commencer par la Galerie Duran Mashaal, située dans un lieu stratégique au 1458 et 1460 Sherbrooke ouest, à proximité du Musée des Beaux-Arts de Montréal et d’une succursale de la Galerie De Bellefeuille.

La Galerie d’art contemporain Duran Mashaal fait une bonne place à la jeune relève et participe activement au marché de l’art international,  tout en s’adaptant à la nouvelle réalité d’une relève représentée par plusieurs galeries de par le monde. Andres Duran a acquis son expertise dans l’équipe efficace de la Galerie De Bellefeuille, où il s’est démarqué pendant plusieurs années.

In situ a rencontré le galeriste Andrés Duran à quelques jours du vernissage d’une nouvelle série d’oeuvres de grand format de l’artiste de renom Mark Lang, auparavant représenté par la Galerie De Bellefeuille. Une exposition qui se poursuit jusqu’au 17 août 2019.

Pour en savoir plus, voir l’album photos et vous pouvez écouter l’entrevue avec le galeriste diffusée dans le cadre du Magazine radio In situ du 24 juillet 2019, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. Et notez que cette galerie a été présentée dans le cadre d’un spécial Nouvelles galeries dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour, animée par Neal Armand, du 14 août 2019.

La galerie est située au 1458 et 1460 Sherbrooke ouest.

 

 

DU 8 AU 11 AOÛT 2019 À L’ATELIER-GALERIE MARC GOSSELIN : L’UNIVERS INSPIRANT DU SKATEBOARD DÉMULTIPLIÉ !

En programmation du Magazine radio In situ du 7 août 2019 et dans le cadre d’un spécial Hochelaga-Maisonneuve, une entrevue avec un trio de représentants de l’exposition collective rassembleuse titrée On Board réunissant 80 artistes et leurs oeuvres, dont plusieurs artistes vedettes et faisant place à la relève. Une manifestation orchestrée par un commissariat tricéphale : Marc Gosselin, Lélé O’s, Bezo.

Cette exposition explosive de couleurs, motifs et de personnages, en est à sa deuxième édition et explore l’univers du skateboard/ de la planche à roulettes, avec des propositions artistiques, dont plusieurs rivalisent d’originalité et de virtuosité.

À deux jours de l’ouverture de l’exposition, qui débutera en grand avec un vernissage qui nous réservera des surprises, In situ est allée à la rencontre de l’artiste/galeriste/co-commissaire Marc Gosselin qui offre ses lieux de diffusion à cet événement d’envergure, de l’artiste/co-commissaire Lélé O’s et de l’artiste Melsa Montagne, faisant partie des exposants et qui a participé à la première édition.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue plus bas diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE FORTE RECOMMANDATION DE IN SITU ET UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE CE JEUDI SOIR 8 AOÛT 2019 !

 

 

JUSQU’AU 10 AOÛT 2019 À L’ATELIER-GALERIE ALAIN PIROIR : L’ ARTISTE HUMANISTE STELLA PACE EXPOSE !

Le Magazine radio In situ du 24 juillet 2019 a fait place à une entrevue de fond avec un duo composé de l’artiste  humaniste Stella Pace, au nom prédestiné ( signifiant Étoile de la paix) et de la commissaire Nathalie Roy, qui suit l’artiste de près depuis qu’elle a vu une exposition marquante de celle-ci.

L’artiste Stella Pace expose  actuellement une série d’oeuvres  bi-dimensionnelles et des sculptures, réunies sous le titre Passage vers l’humanité, à L’atelier-Galerie Alain Piroir jusqu’au 10 août 2019. Le lieu de diffusion étant habité de l’univers aux larges horizons de Stella Pace. À apprécier sur place une profusion de matière organique qui fait émerger l’émotion et la considération humaine.

L’artiste nous présente non seulement son exposition, son rapport à la matière et son parcours artistique, mais aussi toute son estime de la commissaire Nathalie Roy, qui détient l’art de mettre en mots sa réflexion sous-tendant sa démarche approfondie tant en atelier, qu’ au contact de la matière et de ses défis à relever.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et écoutez plus bas l’entrevue réalisée à Radio Centre-Ville 102,3.

L’Atelier-Galerie Alain Piroir est situé au 5333 Avenue Casgrain #802, Montréal.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

JUSQU’AU 14 JUILLET 2019 À L’ATELIER-GALERIE MARC GOSSELIN : UN DUO D’OEUVRES DE COLLAGE ET D’ART POSTAL QUI SE DÉMARQUE !

Le Magazine radio In situ du 10 juillet 2019 diffuse une entrevue avec l’artiste et commissaire Virginie Maltais et avec l’artiste Jérôme Bertrand, à l’occasion d’une exposition chez Marc Gosselin titrée Retailles, d’un regroupement de 10 artistes d’ici passionnés de collage, réunis par Virginie Maltais, qui a fondé récemment un organisme nommé Collage Québec.

Cette première exposition de Collage Québec qui se démarque par sa qualité, inclut aussi un volet d’art postal d’importance, rassemblant 60 artistes locaux et internationaux, qui ont crée des oeuvres respectant la consigne du noir et blanc.

L’entrevue est aussi l’occasion d’échanger sur l’intérêt croissant pour le collage et l’art postal, observé actuellement tant chez les artistes, le public, que dans le réseautage très actif sur le web, à l’échelle locale et internationale.  Virginie Maltais et Jérôme Bertrand nous présentent aussi leur parcours artistique respectif.

Pour en savoir plus, voir la sélection des oeuvres de In situ dans l’album photo qui suit, réalisé en pleine séance d’accrochage et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

L’Atelier-Galerie Marc Gosselin est situé au 3880 Ste-Catherine est.

UNE EXPOSITION RECOMMANDÉE PAR IN SITU, QUI SE POURSUIT JUSQU’AU 14 JUILLET 2019.

 

 

ALBUM SOUVENIR/JUSQU’AU 7 JUILLET 2019 AU 1700 LA POSTE : L’OEUVRE GRANDIOSE DE JEAN-PIERRE LAROCQUE DÉPLOYÉE !

En programmation du Magazine radio In situ du 22 mai 2019, un spécial dédié à l’exposition grandiose et l’oeuvre multiple du céramiste, sculpteur, peintre, dessinateur et graveur Jean-Pierre Larocque, épris de matériaux bruts d’antan, porteurs de mémoire, tels que l’argile et le fusain.

Son approche a ceci de particulier, qu’il laisse émerger les oeuvres de la matière, étant inspiré par la transformation et l’accumulation de celle-ci. À titre d’exemples, il sculpte ses têtes géantes par accumulation de matière et textures et réalise ses dessins au fusain par soustraction, avec une gomme à effacer. Jean-Pierre Larocque s’inspire aussi de ses images apparaissant en rêves.

Jean-Pierre Larocque présente une première fois ses oeuvres à Montréal, après avoir longtemps résidé et crée à Los Angeles. Il expose d’ailleurs toujours aux Etats-Unis, où la céramique est considérée et  a acquis le statut d’oeuvre d’art. L’artiste poursuit d’ailleurs toujours le combat de faire reconnaître cette discipline artistique.

Le spécial du Magazine radio In situ proposait une entrevue avec Jean-Pierre Larocque, suivi d’un commentaire sur la publication de qualité muséale qui accompagne l’exposition. À noter, qu’on peut aussi voir sur place un film de Bruno Bouliane titré Le fusain et l’argile,  qui a été présenté dans le cadre de l’édition 2019 du Festival International du Film sur l’Art. Un film vu et commenté par notre chroniqueuse Sophie Pardo.

Pour en savoir plus et vous préparer à la visite, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue de Pierre Archambault et Chantal L’Heureux avec l’artiste, ainsi que le commentaire (par les mêmes chroniqueurs) sur le livre d’art de l’exposition.

Et noter qu’un FINISSAGE de l’exposition aura lieu ce dimanche 7 juillet 2019 de 15h à 18h au 1700 La Poste, située au 1700 Notre-Dame ouest, Montréal.