Archives pour la catégorie Exposition spéciale

JUSQU’AU 18 AOÛT 2019 : UNE NOUVELLE GALERIE DBC DANS LE VILLAGE GAIE ET UNE EXPOSITION SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL !

SPÉCIAL NOUVELLES GALERIES (2E DE 3 ARTICLES) :

En programmation du Magazine radio In situ du 14 août 2019, une entrevue avec Jennifer-Lee Barker,  qui nous présente une galerie, dont elle est co-directrice, inaugurée récemment le 5 juillet 2019, dans le village gaie. Jennifer-Lee Barker est accompagnée lors de l’entrevue d’Alain Francoeur, un des artistes exposant à la galerie.

Cette nouvelle galerie dans le quartier est la bienvenue, puisque étonnamment, ce quartier pourtant hautement actif, n’avait aucun lieu commercial de vente d’oeuvres d’art jusqu’à récemment, malgré la présence en grand, à l’entrée du village gaie, du lieu de diffusion artistique extérieur La Galerie Blanc.

Cette entrevue informe sur l’histoire de ce projet spécial, le concept et le fonctionnement particulier de cette galerie qui permet d’exposer plusieurs artistes de différents statuts, avec un roulement hebdomadaire.  À ceci, s’ajoute un témoignage de l’artiste bien connu et glâneur d’images Alain Francoeur.

Et jusqu’au 18 août 2019, la galerie présente  une exposition collective soulignant la diversité et le festival Fierté Montréal.

Pour en savoir plus, voir la sélection de In situ, dans les deux albums photos( sur l’exposition précédente et actuelle) et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée au Magazine Radio In Situ et à l’émission Montréal Pluriel Le Retour(le même jour), animée par Neil Armand, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

PRÉCÉDENTE EXPOSITION COLLECTIVE :

EXPOSITION COLLECTIVE EN COURS SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL

Publicités

JUSQU’AU 11 AOÛT 2019 : UNE RÉSIDENCE D’ARTISTE FRUCTUEUSE AU MUSÉE MC CORD, CELLE DE HANNAH CLAUS !

En programmation du Magazine radio In situ du 31 juillet 2019, une entrevue du chroniqueur Pierre Archambault avec l’artiste visuelle multidisciplinaire Hannah Claus, de descendance mohawk et britannique.

Celle-ci est rencontrée à l’occasion d’une exposition titrée C’est pas pour rien qu’on s’est rencontrés, dans le cadre d’une résidence d’artiste proposée par le Musée McCord, qui invite chaque année un artiste à explorer sa riche collection  et la mettre en relation avec sa propre pratique et vision artistique.

Hannah Claus a choisi des oeuvres de la collection Culture autochtones et Archives textuelles pour réaliser des oeuvres incarnant la thématique de la relationalité, au coeur des cultures autochtones.

L’artiste s’intéresse particulièrement aux rencontres et échanges invisibles, pourtant parties intégrantes de nos histoires et celles des objets. Elle est particulièrement inspirée par les thématiques de la  mémoire, du temps, de l’espace et de la transformation,  à travers l’accumulation et la répétition, particulièrement mises de l’avant dans ses installations suspendues et à grand déploiement, qui sollicitent les sens.

Pour en savoir plus, voir l’album photos, dont plusieurs ont été commentées à la radio par l’artiste et vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue avec Hannah Claus diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

L’exposition se poursuit jusqu’au 11 août 2019.

DU 8 AU 11 AOÛT 2019 À L’ATELIER-GALERIE MARC GOSSELIN : L’UNIVERS INSPIRANT DU SKATEBOARD DÉMULTIPLIÉ !

En programmation du Magazine radio In situ du 7 août 2019 et dans le cadre d’un spécial Hochelaga-Maisonneuve, une entrevue avec un trio de représentants de l’exposition collective rassembleuse titrée On Board réunissant 80 artistes et leurs oeuvres, dont plusieurs artistes vedettes et faisant place à la relève. Une manifestation orchestrée par un commissariat tricéphale : Marc Gosselin, Lélé O’s, Bezo.

Cette exposition explosive de couleurs, motifs et de personnages, en est à sa deuxième édition et explore l’univers du skateboard/ de la planche à roulettes, avec des propositions artistiques, dont plusieurs rivalisent d’originalité et de virtuosité.

À deux jours de l’ouverture de l’exposition, qui débutera en grand avec un vernissage qui nous réservera des surprises, In situ est allée à la rencontre de l’artiste/galeriste/co-commissaire Marc Gosselin qui offre ses lieux de diffusion à cet événement d’envergure, de l’artiste/co-commissaire Lélé O’s et de l’artiste Melsa Montagne, faisant partie des exposants et qui a participé à la première édition.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue plus bas diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE FORTE RECOMMANDATION DE IN SITU ET UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE CE JEUDI SOIR 8 AOÛT 2019 !

 

 

CE VENDREDI 21 JUIN 2019 ET JUSQU’AU 22 JUILLET 2019 À LA GUILDE : L’ART DU PERLAGE QUI RASSEMBLE !

Le Magazine radio In situ du 19 juin 2019 fait place à l’art du perlage, revisité de façon toute contemporaine par 11 artistes autochtones et non autochtones, de différentes générations. Une exposition d’oeuvres créatives, percutantes et pertinentes, dont l’esthétique est à apprécier, qui puise  dans l’art de maintenant et dans la tradition, en intégrant des oeuvres de perlage provenant de la collection de La Guilde.

In situ est allé à la rencontre de la commissaire Karine Gaucher, Directrice des communications et de la programmation et de Sylvain Rivard, artiste, auteur, consultant et co-commissaire, afin de pouvoir échanger sur cette exposition spéciale et les activités intenses de la semaine à La Guilde: l’inauguration d’une nouvelle exposition de la collection permanente titrée Trilogie des matières et les célébrations en grand de la Journée des Peuples Autochtones.  Notre façon de souligner cet événement annuel rassembleur et des plus significatifs pour la communauté autochtone.

Pour en savoir plus, voir l’album photo qui suit et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue réalisée, diffusée à Radio Centre-Ville 102,3, qui peut préparer à la visite et les célébrations de vendredi 21 juin 2019.

 

 

JUSQU’AU 2 JUIN 2019 AU CENTRE D’ART DIANE DUFRESNE : UNE FAMILLE D’ARTISTES, LES BONNET, RÉUNIS DANS LE CADRE D’UNE EXPOSITION SPÉCIALE !

Le Magazine radio In situ du 29 mai 2019 a fait place à une entrevue de la chroniqueuse Sophie Pardo avec Robert Bernier, auteur de nombreux textes destinés à des catalogues d’exposition,  fondateur, directeur et rédacteur en chef de la revue Parcours depuis 1989, ex-enseignant aux adultes dans la discipline de la peinture et commissaire de l’exposition  en cours titrée Ellipses au Centre d’art Diane Dufresne à Repentigny jusqu’au dimanche 2 juin 2019.

Une exposition rétrospective qui rend hommage à la famille d’artistes Bonnet d’origine catalane, composée du grand et prolifique Jordi Bonnet, qui aura été peintre, muraliste, céramiste, sculpteur avant son décès, à 47 ans à peine, en 1979.  Son oeuvre est associée notamment à la mouvance de l’art sacré.

Deux autres sections sont consacrées à l’épouse et céramiste fort inspirée Huguette Bouchard-Bonnet, ainsi qu’au fils Laurent Bonnet, créateur multidisciplinaire, qui laisse libre cours à un imaginaire fertile. Une exposition qui propose une sélection d’oeuvres qui suscitent un ravissement pour les yeux et dont la scénographie, réalisée par le commissaire en optimisant l’éclairage, s’avère être éblouissante !

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entrevue qui suit diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE FORTE RECOMMANDATION DE IN SITU !

JUSQU’AU 17 MAI 2019 À L’USINE C : UNE 10E ÉDITION INTENSE DU FESTIVAL CHROMATIC QUI INVITE À L’ÉCHANGE !

En programmation du Magazine radio In situ du 15 mai 2019, une entrevue avec  Alice Pouzet, commissaire du volet arts visuels de la 10e édition du Festival Chromatic à l’Usine C, qui inclut quatre expositions.  Des extraits d’entrevue ont aussi été présentés, dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour du 15 mai 2019, animée par Neal Armand.

En plus de l’expo Chromatic, trois commissaires ont été invités à participer à l’événement, à l’occasion de la 10e édition. Il s’agit de Catherine Canac-Marquis de la galerie-boutique The Letter Bet, située dans le sud-ouest de Montréal, du duo Raphaelle Cormier/Juliette Marzano de Art Contemporary Club et de Nicolas Denicourt pour l’expo extérieure de Maurizio Cattelan  & Pierpaolo Ferrari, titrée Toiletpaper, à la Galerie Blanc, située au 1130 Ste-Catherine est. L’exposition se déploie dans plusieurs lieux dans l’Usine C, jusque dans les loges et les douches !

Une occasion de découvrir ou redécouvrir des oeuvres d’intérêt d’artistes locaux du Québec et plusieurs de Toronto, ainsi que des artistes qui se sont démarqués à l’international, en particulier le duo Cattelan-Ferrari.Un événement printanier intense et qui propose de plus quelques événements supplémentaires hors festival, en musée, en galerie et dans des espaces vacants.

Le festival se veut une porte d’entrée dans l’univers de l’art et de la création contemporaine, d’où la programmation d’une série d’échanges avec des artistes, le milieu étudiant(du nouveau cette année) et des représentants clés du milieu art visuel, dans le cadre du Festival Chromatic. Et à apprécier le volet musical, qui s’intensifiera  ce vendredi à partir de 21h, avec un événement de clôture qui mettra, entre autres en vedette, Softcoresoft à 1h(musique du DJ transmise à la radio, au cours de l’entrevue plus bas). L’expo est accessible durant l’événement de clôture.

Pour en savoir plus sur le Festival Chromatic 2019, voir la sélection des oeuvres par In situ dans l’album photos qui suit et vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

ET NE MANQUEZ PAS LES INCONTOURNABLES CE JEUDI ET VENDREDI : conférence sur la représentation des femmes dans le monde de l’art ce jeudi 17h15 et un échange avec BGL ce vendredi 15h15(gratuit).

JUSQU’AU 12 MAI 2019 À LA MAISON DE LA CULTURE CLAUDE LÉVEILLÉ : UN QUATUOR DE FEMMES ARTISTES, ISSUES DE LA DIVERSITÉ, À APPRÉCIER !

Le Magazine radio In situ du 1e mai 2019 a fait place à une exposition titrée Osmose, réunissant quatre femmes artistes issues de la diversité et dont les oeuvres respectives sont en dialogue en galerie. Il s’agit des artistes Janina Anderson(Paraguay), Marie-Denise Douyon(Haiti), Naghmed Sharifi(Iran) et Giorgia Volpe(Brésil), dont on peut apprécier les oeuvres à la Maison de la Culture Claude Léveillé jusqu’au 12 mai 2019.

Une entrevue a été réalisée avec le duo de femmes commissaires de l’exposition (Élisabeth Otto et Claire Moineau) qui en sont à leur premier commissariat et qui ont fait l’expérience d’une première entrevue, dans le cadre du Magazine radio In situ, mais celles-ci n’en sont pas à leur première présentation, car elles ont des études avancées à leur actif, notamment sur le sujet du genre au musée. Des extraits d’entrevue ont aussi été diffusés, dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour du 8 mai 2019

Ces femmes artistes de différentes générations ont en commun de s’intéresser à la thématique de l’environnement, particulièrement à travers le corps et de proposer des univers reflétant, tant leurs choix de vie, que leurs préoccupations et leurs cultures.

Pour en savoir plus, voir l’album qui suit, de photos prises lors du vernissage de l’exposition et vous pouvez écouter l’entrevue  avec le duo de commissaires, diffusée au Magazine radio In situ du 1e mai 2019.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

ENTREVUE RÉALISÉE PAR IN SITU AVEC LE DUO DE COMMISSAIRES :

 

JUSQU’AU 28 AVRIL 2019 AU MBAM : UNE COLLECTION DE PHOTOGRAPHIES D’EXCEPTION À DÉCOUVRIR, CELLE DU DONATEUR JACK LAZARE !

En programmation du Magazine radio In situ du 10 avril 2019, une entrevue du chroniqueur Pierre Archambault avec la commissaire Diane Charbonneau, conservatrice des arts décoratifs modernes et contemporains et de la photographie, MBAM,  relativement à l’envoûtante expo intitulée États d’âme/Esprit des lieux/photographies de la Collection Lazare au MBAM jusqu’au 28 avril 2019.

Une exposition près de 100 photographies d’artistes majeurs canadiens et internationaux, organisée à l’occasion d’un don de 33 photos de l’homme d’affaires Jack Lazare et sa femme Harriet au MBAM, dont des images d’Angela Grauerholz, des frères Carlos et Jason Sanchez, de Nicolas Baier, qui s’ajouteront à la jeune collection de 2500 images, que le MBAM bâtit depuis 2010.

Une des rares expositions ces derniers temps, à faire une bonne place au portrait intimiste et qui proposent plusieurs photos alliant un témoignage historique, à l’expression artistique. Cette collection permet aussi de faire un survol des artistes et des oeuvres qui ont marqué l’histoire de la photographie, dont des pièces de Robert Frank, Gordon Parks, Paul Strand, Alexander Rodchenko, Dorothea Lange.

Pour en savoir, voir la sélection de photos dans l’album qui suit et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue avec madame Diane Charbonneau (qui prendra très bientôt sa retraite !), diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE FORTE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU!

 

JUSQU’À LA MI-AVRIL 2019, DANS LE CADRE DU RALLYE EXPO VUES D’AFRIQUE : UN ARTISTE DU TOGO CHOISI COMME LAURÉAT DE L’AFFICHE 2019 !

En programmation de l’émission Montréal Pluriel Le Retour du 20 mars 2019, une entrevue en direct avec le commissaire Bousmaha Seddiki et avec l’artiste Gnipale Dodh, originaire du Togo, à l’occasion d’une exposition rétrospective de ses oeuvres à L’Hôtel Chez Swann, extensionnée jusqu’à la mi-avril 2019.

Cette exposition fait partie du Rallye Expo Vues d’Afrique en cours jusqu’au 30 juin 2019 et l’artiste Gnipale Dodh a été choisi comme lauréat de l’affiche de cette année, représentant cet événement spécial annuel rassembleur.

Formé à la sérigraphie et auprès du peintre plasticien togolais reconnu Robert Falschau durant trois ans, l’artiste a de plus expérimenté l’art batik et oeuvré en publicité, tout en privilégiant le recours à des matériaux recyclés. Les tableaux denses de Gnipale Dodh qui allient une esthétique abstraite et des éléments figuratifs, sont imprégnés de culture africaine.

Pour en savoir plus sur la démarche de l’artiste et le Rallye Expo Vues d’Afrique, voir l’album  suivant qui réunit des photos de deux expositions auxquels l’artiste  a participé récemment (Hôtel Chez Swan et le 34e Concours Gala International des Arts Visuels Son et Lumière au Centre Brancusi) et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue transmise en ondes avec le duo invité.

L’Hôtel Chez Swann est situé au 1230 Boul. de Maisonneuve ouest à Montréal.

 

JUSQU’AU 5 JANVIER 2020 (PROLONGATION) AU CHÂTEAU RAMEZAY : UNE EXPOSITION CRÉE AUTOUR DE FLEURS CENTENNAIRES !

En programmation du Magazine radio In situ du 31 octobre 2018 et en rediffusion le même jour, dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour,  trois entretiens au sujet d’une exposition immersive émouvante et multisensorielle au Château Ramezay, qui fait place au devoir de mémoire, relatifs aux effets de la guerre. Une exposition qui a débuté à l’approche du jour du souvenir et  qui soulignait de plus le100e anniversaire de la première guerre mondiale. Deux des trois échanges ont aussi été rediffusés récemment au Magazine radio In situ du 13 mars 2019.

À voir sur place, une installation  très spéciale de dix stations, rendant chacune hommage à un canadien mort ou blessé au combat, avec  des oeuvres et des objets significatifs  qui incitent au recueillement. Il faut mentionner la contribution de l’artiste primé  Mark Raynes qui a crée des sculptures de cristal optique et celle de la parfumeuse de Magog Alexandra Bachand, pour ainsi évoquer par l’odorat des souvenirs personnels.

Au coeur de chaque station, une représentation d’une des fleurs centenaires cueillies par le lieutenant-Colonel canadien George Stephen Cantlie dans des lieux de combat et le langage de cette fleur pour traduire l’expérience humaine. La commissaire Viveka Melki a eu recours à la floriographie, une méthode employée pour communiquer les sens et les émotions par les fleurs, du temps de l’époque victorienne.

Cette exposition spéciale produite par les Jardins de Métis/Redford Gardens à Grand-Métis à Québec, étaient accompagnée d’événements extérieurs qui se sont terminés le 18 novembre 2018 :  une série de photos significatives et une installation titrée Champs de mémoire 1914-1918 de l’artiste Dominique Blain, qui était située sur la Place De La Dauversière dans le Vieux-Montréal.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter les trois entretiens diffusés, avec la commissaire et réalisatrice Viveka Melki, avec la botaniste/archiviste Céline Arsenault qui a oeuvré comme botaniste-libraire du Jardin Botanique de Montréal de 1980 à 2014 et avec la chargée de promotion au Château Ramezay Louise Brazeau, relativement aux événements qui étaient présentés gratuitement à l’extérieur (derrière et à côté du Château Ramezay).

UNE FORTE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU!

Le Château Ramezay est situé au 280 Notre-Dame est, Montréal.

Entretien avec la commissaire et réalisatrice Viveka Melki :

Échange avec la botaniste/archiviste Céline Arsenault :

Complément transmis par la chargée de promotion au Château Ramezay Louise Brazeau :