DU 12 AU 15 SEPTEMBRE 2019 : LES FENÊTRES QUI PARLENT ET QUI ENCHANTENT !

L’édition du Magazine radio du 11 septembre 2019 fait place à l’événement artistique et communautaire rassembleur Les fenêtres qui parlent, dans les quartiers du Plateau et du Mile-End, dans le cadre d’un spécial sur des expositions collectives hors mur.

Au coeur de cet événement, la rencontre entre des résidents et un regroupement d’artistes, au nombre de 50 dans le Plateau et 20 dans le Mile-End, ainsi que tout le processus enclenché, dans le but de rapprocher les arts visuels du public et de stimuler la dynamique sociale des coins bien choisis, dans les quartiers du Plateau et du Mile-End.

Pour en savoir plus, voir l’album photos  qui suit(oeuvres sélectionnées par In situ lors d’une visite sur la rue Marquette) et vous pouvez écouter l’entrevue avec l’organisatrice Marie Degrendel et une des artistes exposant Virginie Maltais diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

L’événement se déroule du 12 au 15 septembre 2019 !

UNE RECOMMANDATION DE IN SITU !

 

 

 

Publicités

JUSQU’AU 15 SEPTEMBRE 2019 : LA 2E ÉDITION DE L’ÉVÉNEMENT DE LA RELÈVE ARTCH S’EXPOSE !

En programmation du Magazine radio In situ du 11 septembre 2019, dans le cadre d’un spécial expos collectives hors murs, la deuxième édition de l’événement d’art contemporain émergent ARTCH qui se déroule en plein centre-ville au Square Dorchester du 12 au 15 septembre 2019.

Un événement réunissant 23 artistes  de la relève, âgés de 35 ans et moins, présenté en direct dans notre studio principal à Radio Centre-Ville par deux représentants : Frédéric Loury, un acteur majeur du milieu des arts visuels,  co-fondateur de Artch, aussi à la direction de l’événement annuel Art Souterrain, accompagné d’un artiste exposant Colas Eko.

Une expérience qui se veut des plus formatrices pour les participants et réalisée en collaboration avec le Carrefour Jeunesse Emploi Montréal. L’exposition permet de plus au public de découvrir des talents prometteurs et de bénéficier d’une animation sur place avec des ateliers, des performances et un service de médiation.

Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et  vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE RECOMMANDATION DE IN SITU !

JUSQU’AU 8 SEPTEMBRE 2019 AU CCA : UNE TRILOGIE D’EXPOSITIONS DÉDIÉE À L’ARTISTE-ARCHITECTE GORDON MATTA-CLARK !

L’édition du Magazine radio In  situ du 12 juin 2019 a fait place à la toute nouvelle exposition au Centre d’Architecture Canadien, présentée dans le cadre de l’événement annuel Sortis du cadre et consacrée au réputé Gordon Matta Clark, décédé prématurément à 35 ans, dont la pensée radicale dans le domaine de l’architecture est passée à l’histoire et qui a été l’objet de deux expositions majeures l’an dernier au Bronx Museum aux Etats-Unis et au Musée de Jeu de Paume à Paris. C’est dire que le besoin de revisiter l’œuvre de Gordon Matta-Clark est observé présentement.
Cette exposition propose de découvrir ou redécouvrir, en trois volets jusqu’au 17 mai 2020, l’œuvre de cet artiste conceptuel formé en architecture. Le commissaire Yann Châtaigné, aussi écrivain et professeur à la Haute école d’art et de design à Genève(HEAD) nous présente le premier des trois volets et nous donne un aperçu de l’exposition dans son ensemble.
Dans le cadre de ce premier volet, nous découvrons principalement la bibliothèque et les sources d’inspiration de Gordon Matta-Clark, dans des domaines aussi divers que l’architecture, la magie, la psychologie, l’anthropologie, l’écologie et la science des réseaux, accompagnée de documents photographiques, de dessins, croquis et ébauche de projets. Cette sélection du fonds d’archives Gordon Matta-Clark du CCA, faisant état des processus physiques, psychologiques et conceptuels qui ont orienté la pratique de l’artiste-architecte.
Pour en savoir plus, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée à Radio Centre-Ville 102,3. Cet article est transmis à l’approche du deuxième volet de cette exposition qui débutera au CCA le 26 septembre 2019 et titré Chantier et premiers montages : Gordon Matta-Clark revu par Hila Peleg.

 

 

 

 

 

 

 

 

ALBUM SOUVENIR SUR L’EXPOSITION COLLECTIVE DÉTONANTE TITRÉE SHAPÉ !

En programmation du Magazine radio In situ du 7 août 2019, un retour du chroniqueur Pierre Archambault sur une exposition collective intitulée Shapé qui s’est démarquée et qui a eu lieu à la Maison de la Culture Janine Sutto du 19 juin au 25 août 2019.

13 artistes du milieu arts visuels ont été réunis par le commissaire et artiste Frédéric Chabot pour rendre hommage au fameux concept  du tableau  crée, aux contours inhabituels, largement répandu par Frank Stella dans les années 1960.  Une approche aujourd’hui audacieuse, aux techniques transgressives, tenant  de la géométrie protéiforme et qui permet à la fois, de contourner les contraintes imposées par le cadre et de laisser libre cours à toutes les fantaisies artistiques.

La maison de la culture Janine Sutto a été l’hôte, le temps d’une saison estivale, d’une exposition réjouissante et surprenante, d’oeuvres bi-dimensionnelles ou tri-dimensionnelles qui créait des espaces picturaux, sculpturaux, voire même architecturaux. À preuve, l’album photos qui suit, comme si vous aviez visité l’exposition et pour en savoir plus sur la proposition de chaque artiste,  vous pouvez écouter plus bas, le compte rendu qui a éét diffusé sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

 

JUSQU’AU 25 AOÛT 2019 : MUTEK FAIT PLACE AU MILIEU ARTS VISUELS, L’OCCASION DE SA 20E ÉDITION !

En programmation du Magazine radio In situ du 21 août 2019 et en rediffusion, dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour le même jour, une entrevue avec Claudine Hubert, commissaire d’une exposition spéciale en trois lieux, soulignant la 20e édition du Festival International de Créativité Numérique et de Musiques électroniques MUTEK.

En effet, MUTEK propose cette année un volet arts visuels consistant, à travers des installations et oeuvres audiovisuelles réunies sous le titre évocateur Imaginer les Futurs Numériques et qu’on peut apprécier dans trois endroits : à la SAT(Société d’Arts Technologiques), à L’Espace Culturel Georges-Émile Lapalme et au Studio des 7 doigts situé au 2111 St-Laurent.

Pour en savoir plus, voir l’album qui suit et vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue avec Claudine Hubert diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

 

JUSQU’AU 25 AOÛT 2019 À LA GALERIE STEWART HALL : UN HOMMAGE RENDU À LA LUMIÈRE !

En programmation du Magazine radio In situ du 21 août 2019, une entrevue avec Émilie Granjon, à  la direction du Centre d’Artistes Circa depuis 2016, en plus d’être commissaire indépendante, essayiste, critique d’art et chercheure en sémiologie visuelle.

Émilie Granjon s’est impliquée dans cette exposition, rendant hommage à la lumière, à titre de co-commissaire, en collaboration avec son conjoint et artiste Laurent  Lamarche, qui a fait de l’élément de la lumière un de ses médiums de prédilection, dans la réalisation de ses oeuvres.

La Galerie Stewart Hall s’est transformée en temple de la lumière, le temps de cette exposition collective titrée Illumina  qui est un ravissement pour les yeux et regroupant sept artistes (Magalie Comeau, le duo IvanovStoeva, Lisette Lemieux, Martin Messier, James Nizam, Josée Pellerin et Étienne Rey).  Le public est convié, non seulement à apprécier des oeuvres intégrant la lumière, mais aussi à vivre l’expérience de la lumière, en tant qu’énergie de la nature qui peut prendre corps.

Dans le cadre de cette entrevue, Émilie Granjon nous présente cette expérience de la lumière proposée, l’angle approfondi par le duo et couple de commissaires et une sélection des oeuvres exposées à la Galerie Stewart Hall située au 176 Du Bord-du-Lac à Pointe-Claire jusqu’au 25 août 2019.

UNE RECOMMANDATION DE IN SITU !

 

JUSQU’AU 18 AOÛT 2019 : UNE NOUVELLE GALERIE DBC DANS LE VILLAGE GAIE ET UNE EXPOSITION SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL !

SPÉCIAL NOUVELLES GALERIES (2E DE 3 ARTICLES) :

En programmation du Magazine radio In situ du 14 août 2019, une entrevue avec Jennifer-Lee Barker,  qui nous présente une galerie, dont elle est co-directrice, inaugurée récemment le 5 juillet 2019, dans le village gaie. Jennifer-Lee Barker est accompagnée lors de l’entrevue d’Alain Francoeur, un des artistes exposant à la galerie.

Cette nouvelle galerie dans le quartier est la bienvenue, puisque étonnamment, ce quartier pourtant hautement actif, n’avait aucun lieu commercial de vente d’oeuvres d’art jusqu’à récemment, malgré la présence en grand, à l’entrée du village gaie, du lieu de diffusion artistique extérieur La Galerie Blanc.

Cette entrevue informe sur l’histoire de ce projet spécial, le concept et le fonctionnement particulier de cette galerie qui permet d’exposer plusieurs artistes de différents statuts, avec un roulement hebdomadaire.  À ceci, s’ajoute un témoignage de l’artiste bien connu et glâneur d’images Alain Francoeur.

Et jusqu’au 18 août 2019, la galerie présente  une exposition collective soulignant la diversité et le festival Fierté Montréal.

Pour en savoir plus, voir la sélection de In situ, dans les deux albums photos( sur l’exposition précédente et actuelle) et vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée au Magazine Radio In Situ et à l’émission Montréal Pluriel Le Retour(le même jour), animée par Neil Armand, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

PRÉCÉDENTE EXPOSITION COLLECTIVE :

EXPOSITION COLLECTIVE EN COURS SOULIGNANT LE FESTIVAL FIERTÉ MONTRÉAL

JUSQU’AU 18 AOÛT 2019 : LA SEMAINE ITALIENNE DE MONTRÉAL INTENSIFIE SA PROGRAMMATION LA DERNIÈRE FIN DE SEMAINE !

La Semaine Italienne de Montréal en est à sa 26e édition et a débuté le 9 août 2019. L’événement propose une riche programmation en plusieurs volets : art, mode, musique, gastronomie et plus. Chaque édition rend hommage à  une ville italienne et cette année, cette ville à l’honneur est Calabre.

Depuis quelques années, les festivités débordent de la Petite Italie et animent plusieurs autres villes et quartiers : Laval, Longueuil, ainsi que les quartiers  Notre-Dame-de-Grâce, Anjou, Saint-Léonard,  Rivière-Des-Prairies et pour une première fois cette  année, Montréal-Nord.

À quelques jours du début du festival, le porte-parole du Festival depuis cinq ans, Marco Calliari,  a été interviewé dans le cadre de l’émission Montréal  Pluriel Le Retour du 7 août 2019,a nimée par Neil Armand. Marco Calliari nous suggère nombre d’activités d’intérêt, dont un défilé de mode ce samedi 17 août 2019 22h et un opéra en plein air Pagliacci dimanche 18 août à 21h.  Deux grands spectacles qui se dérouleront sur la scène Mastro & San Daniele dans la Petite-Italie(angle St-Laurent et St-Zotique à Montréal).

Le festival propose chaque année un volet arts visuels :  en plus du défilé de mode, une exposition photographique  titrée Célébrons notre histoire/1919-2019 présentée par l’Ordre des fils d’Italie à la Casa d’Italia jusqu’au 23 août 2019, des visites guidées en français au Musée du Château Dufresne et un concours qui souligne les jeunes talents de la communauté. Cette année, par contre aucune exposition collective artistique spéciale n’a été organisée, comme par les années précédentes. Toutefois, du 16 au 18 août 2019, on peut découvrir à l’extérieur, sur le boulevard Saint-Laurent, de l’artisanat de différentes régions de l’Italie et une exposition d’un artiste peintre Calabraise.

Pour en savoir plus et partager l’enthousiasme entourant le festival, voir l’album photos qui suit et vous pouvez écouter l’entretien avec Marco Calliari diffusé à Radio Centre-Ville 102,3.

 

UNE NOUVELLE GALERIE SUR SHERBROOKE OUEST À MONTRÉAL : LA GALERIE DURAN MASHAAL !

SPÉCIAL NOUVELLES GALERIES (1E DE 3 ARTICLES) :

Durant la période estivale, le Magazine radio In situ est allé à la rencontre de nouvelles galeries, à commencer par la Galerie Duran Mashaal, située dans un lieu stratégique au 1458 et 1460 Sherbrooke ouest, à proximité du Musée des Beaux-Arts de Montréal et d’une succursale de la Galerie De Bellefeuille.

La Galerie d’art contemporain Duran Mashaal fait une bonne place à la jeune relève et participe activement au marché de l’art international,  tout en s’adaptant à la nouvelle réalité d’une relève représentée par plusieurs galeries de par le monde. Andres Duran a acquis son expertise dans l’équipe efficace de la Galerie De Bellefeuille, où il s’est démarqué pendant plusieurs années.

In situ a rencontré le galeriste Andrés Duran à quelques jours du vernissage d’une nouvelle série d’oeuvres de grand format de l’artiste de renom Mark Lang, auparavant représenté par la Galerie De Bellefeuille. Une exposition qui se poursuit jusqu’au 17 août 2019.

Pour en savoir plus, voir l’album photos et vous pouvez écouter l’entrevue avec le galeriste diffusée dans le cadre du Magazine radio In situ du 24 juillet 2019, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. Et notez que cette galerie a été présentée dans le cadre d’un spécial Nouvelles galeries dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour, animée par Neal Armand, du 14 août 2019.

La galerie est située au 1458 et 1460 Sherbrooke ouest.

 

 

JUSQU’AU 11 AOÛT 2019 : UNE RÉSIDENCE D’ARTISTE FRUCTUEUSE AU MUSÉE MC CORD, CELLE DE HANNAH CLAUS !

En programmation du Magazine radio In situ du 31 juillet 2019, une entrevue du chroniqueur Pierre Archambault avec l’artiste visuelle multidisciplinaire Hannah Claus, de descendance mohawk et britannique.

Celle-ci est rencontrée à l’occasion d’une exposition titrée C’est pas pour rien qu’on s’est rencontrés, dans le cadre d’une résidence d’artiste proposée par le Musée McCord, qui invite chaque année un artiste à explorer sa riche collection  et la mettre en relation avec sa propre pratique et vision artistique.

Hannah Claus a choisi des oeuvres de la collection Culture autochtones et Archives textuelles pour réaliser des oeuvres incarnant la thématique de la relationalité, au coeur des cultures autochtones.

L’artiste s’intéresse particulièrement aux rencontres et échanges invisibles, pourtant parties intégrantes de nos histoires et celles des objets. Elle est particulièrement inspirée par les thématiques de la  mémoire, du temps, de l’espace et de la transformation,  à travers l’accumulation et la répétition, particulièrement mises de l’avant dans ses installations suspendues et à grand déploiement, qui sollicitent les sens.

Pour en savoir plus, voir l’album photos, dont plusieurs ont été commentées à la radio par l’artiste et vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue avec Hannah Claus diffusée à Radio Centre-Ville 102,3.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

L’exposition se poursuit jusqu’au 11 août 2019.

%d blogueurs aiment cette page :