ALBUM SOUVENIR/À L’OCCASION DU 30 E ANNIVERSAIRE DES IMPATIENTS, CÉLÉBRÉ EN GRAND AU 1700 LA POSTE JUSQU’AU 19 JUIN 2022 !

LE 30E ANNIVERSAIRE DES IMPATIENTS A ÉTÉ SOULIGNÉ AU MAGAZINE RADIO IN SITU EN CE PRINTEMPS 2022.

Le 23 avril 2022, une entrevue avec Simon Painchaud, Vice-Président /Recherche et Développement/Associé à l’Effet A et membre du Conseil d’Administration des Impatients est diffusée, à l’occasion de la remise d’un prix ARDI qui lui a été décerné, soulignant l’innovation en philantropie culturelle. Cette entrevue est transmise peu avant le coup d’envoi des festivités du 30 e anniversaire le 5 mai 2022 à la Galerie le 1700 La Poste.

Une entrevue avec madame Lorraine Palardy, Présidente Fondatrice des Impatients est aussi réalisée lors de l’ouverture de l’exposition spéciale titrée Enchanté-e ! Regard sur trente ans de création er d’espoir de la Collection Les Impatients au 1700 La Poste jusqu’au 19 juin 2022. Madame Palardy fait un petit bilan de l’organisme à cette occasion ! Cet entretien a été diffusée le 7 mai et rediffusée le 28 mai 2022.

Vous pouvez écouter plus bas ces deux entretiens !

Le 1700 La Poste est localisé au 1700 Notre-Dame ouest à Montréal.

ENTREVUE AVEC SIMON PAINCHAUD (À GAUCHE SUR LA PHOTO) :

ENTRETIEN AVEC MADAME LORRAINE PALARDY :

UN SPECTACLE D’ENVERGURE À LONGUEUIL, ORCHESTRÉ PAR L’ARTISTE VISUELLE DOMINIQUE PAUL, DANS LE CADRE DES FESTIVITÉS DE LA SAINT-JEAN BAPTISTE !

En programmation du Magazine radio In situ, un entretien avec l’artiste visuelle multidisciplinaire Dominique Paul, au sujet d’une performance artistique déambulatoire d’envergure, qu’elle prépare avec des élèves de l’école secondaire Jacques Rousseau et qui concerne une cause qui tient à coeur tant à l’artiste visuelle, qu’à l’école et ses élèves. Il s’agit du déclin des animaux au Québec.

Après avoir travaillé dans un passé récent avec la même école, sur un projet représentatif d’espèces d’oiseaux vulnérables du Québec et du Canada , présenté à la Bibliothèque Georges d’Or et au chalet du parc Michel Chartrand, voilà qu’elle renouvelle cette année cette expérience mobilisante, avec un événement d’ampleur, qui vise à sensibiliser le public, sous forme d’une performance déambulatoire, relative à 150 espèces animales vulnérables. L’artiste souhaite recruter autant d’élèves que d’espèces animales pour ce spectacle à grand déploiement qui approche à grand pas (voir plus bas l’appel à participation de Dominique Paul).

L’artiste nous présente plus bas tant le spectacle, que son processus de réalisation.

APPEL À PARTICIPATION TRANSMIS PAR L’ARTISTE :

Bonjour,

Vous êtes invités à une performance artistique avec 150 participants qui sera présentée le 23 juin à 18 heures dans le cadre des festivités de la Fête nationale à deux pas du métro Longueuil au 300 rue Saint-Charles Ouest.

Cette performance on y travaille depuis janvier dernier. Elle a pour but de sensibiliser au déclin de la biodiversité au Québec: 150 élèves participants ont réalisé des structures/costumes pour incarner chacune des 150 espèces animales classées menacées, vulnérables ou en voie de l’être. Oiseaux, mammifères, poissons, etc. vont défiler au rythme de 12 percussionnistes brésiliens, Ritmistas.MTL, et clamer les embûches qu’ils rencontrent. Venez les découvrir.

Si vous souhaitez défiler avec les élèves, j’en ai quelques-uns qui seront déjà partis en vacances: contactez-moi !

Ce projet sera documenté et présenté dans le cadre d’une exposition individuelle, Silent Fall, qui aura lieu au Art Museum of the Americas, Washington DC, de février à avril 2023. Une monographie avec des textes de Chantal Pontbriand et d’Ayelet D. Aldouby paraîtra cet automne pour accompagner cette exposition.

Au plaisir et un bel été,

Dominique Paul PhD

www.dominiquepaul.net

dominique@dominiquepaul.net

ENTRETIEN AVEC DOMINIQUE PAUL DIFFUSÉ SUR LES ONDES DE RADIO CENTRE-VILLE 102,3 :

UNE EXPOSITION RÉTROSPECTIVE CONSACRÉE AU PAPE DE LA COMMUNAUTÉ ARTISTIQUE UNDERGROUND !

Henriette Valium, pseudonyme de l’artiste autodidacte Patrick Henley, né à Montréal en 1959 est décédé le 1e septembre dernier. Une exposition rétrospective a donc été organisée par la Maison de la Culture Janine Sutto, en cours jusqu’au 29 mai 2022.

Cette exposition spéciale souligne toute la contribution de cet artiste multidisciplinaire hors norme, qui a oeuvré dans la bande dessinée, la vidéo, la musique, les tableaux et le graphisme. Il est considéré comme un des grands représentants du mouvement underground, qui a pris naissance dans les années 80.

Dans le cadre de l’édition du Magazine radio In situ du 14 mai 2022, notre chroniqueur Guy Boutin, nous a fait un compte rendu de l’exposition et un portrait de cet artiste fort estimé, en plus de nous transmettre toute la signification à ses yeux du travail accompli par Henriette Valium depuis ses touts débuts.

Vous pouvez écouter plus bas cette chronique de Guy Boutin, diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

Photo de l’artiste Henriette Valium, présentée à la Maison de la Culture Janine Sutto.
Autre section de l’exposition rétrospective à la Maison de la Culture Janine Sutto, qui nous transporte dans les années 80.

Retour de notre chroniqueur Guy Boutin sur l’exposition Henriette Valium/Nous avions un pape, dans le cadre de l’édition du Magazine radio In situ du 14 mai, diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3 :

LE VOLET ARTS VISUELS DU FESTIVAL ACCÈS-ASIE EXPLORÉ !

En programmation du Magazine radio In situ du 22 mai 2022, le volet arts visuels de la 27e édition multidisciplinaire du Festival Accès Asie, en cours jusqu’au 29 mai 2022, qui propose chaque année un rendez-vous avec la communauté asiatique montréalaise foisonnante. Mentionnons que le festival a été finaliste cette année au 36e grand prix du Conseil des Arts de Montréal.

Le spécial diffusé dans le cadre de l’émission concerne trois événements et inclut d’abord un retour sur la performance titrée Eau et Rêves de Lina Choi, qui a eu lieu le samedi 14 mai 2022 au Centre Oboro.

S’ensuit une entrevue avec Sara Say, commissaire de l’exposition Asian Horror & Cynicism à la Maison de la Culture Janine Sutto jusqu’au 29 mai 2022. Une exposition qui peut surprendre par sa thématique morbide, explorée à travers une scénographie à la fois étrange et envoûtante et à travers des oeuvres digitales et numériques. Un médium actuel qui réunit les trois jeunes artistes de la relève sélectionnés : Nebular Swamp(Zidi Zhu), Xin Ting Zhou et Viviane Tran-Le.

Enfin, Pierre Archambault, chroniqueur de l’équipe In situ, nous fait un compte rendu de l’exposition collective Terre Fertile centrée sur le thème du déracinement culturel, présenté à travers un imaginaire végétal et avec une approche poétique. Cette exposition réunit cinq artistes de Artasiam et se poursuit après la fin du festival à la Maison de la Culture Côte-Des-Neiges, jusqu’au 12 juin 2022.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

Une des oeuvres à l’entrée de l’exposition Asian Horror & Cynicism
Sara Say, la commissaire de l’exposition Asian Horror & Cynicism, interviewée par le Magazine radio In situ.

SPÉCIAL FESTIVAL ACCÈS-ASIE DIFFUSÉ AU MAGAZINE RADIO IN SITU, SUR LES ONDES DE RADIO CENTRE-VILLE 102,3 :

JUSQU’AU 15 MAI 2022 : LE POUVOIR VIVIFIANT DES FRAGMENTS DE NATURE, RÉUNIS PAR L’ARTISTE SOPHIE LANCTÔT!

En programmation de l’édition du Magazine radio In situ du 7 mai 2022, une entrevue avec Sophie Lanctôt, artiste et enseignante en arts visuels au Collège Jean-de-Brébeuf, depuis 1990, qui a aussi à son actif plusieurs projets d’intégration des arts à l’architecture. L’entrevue a lieu, à l’occasion d’une exposition titrée Pins, Silhouettes présentés à la Galerie Produit Rien jusqu’au 15 mai 2022.

Sophie Lanctôt travaille de plus à un projet artistique hautement significatif nommé Variations Marguerite, inspiré par des centaines de lettres écrites entre 1924 et 1945 par sa grand-tante Marguerite, aussi voyageuse et cantatrice, à sa soeur, la grand-mère paternelle de l’artiste. Cette fabuleuse découverte faite au chalet familial du Lac des Pins, a donné naissance à plusieurs projets, dont l’exposition actuellement en cours Pins, Silhouettes.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. L’artiste nous informe des thématiques qui l’inspirent, de son approche fragmentaire et de son recours à plusieurs médiums. Elle nous présente par le suite l’exposition bénéfice à la galerie Produit Rien, qui propose principalement trois séries d’oeuvres : une centaine de dessins de pins, cinq tableaux de paysages, un vieil album photographique transformé et accompagné d’un vidéo évocateur, qui transmet un commentaire poétique de Diane Régimbald.

Produit rien est un jeune lieu de diffusion d’art contemporain, situé dans une ancienne fabrique de tofu, acquise par le couple Karen Trask et Paul Litherland en 2019. Ils ont dû nettoyer en profondeur le lieu et en ont fait, après rénovation, un endroit convivial à l’intérieur, de petite dimension, dont les plafonds hauts ont pour effet d’agrandir l’espace. Le couple a fait le choix d’offrir un espace alternatif aux galeries commerciales. D’autre part, ils louent occasionnellement le lieu, pour rentabiliser leur atelier.

L’exposition Pins, silhouettes de Sophie Lanctôt se poursuit jusqu’au 15 mai 2022.

La galerie Produit Rien est située au 6909 rue Marconi, dans le quartier Mile-Ex, à proximité de La Petite-Italie et est accessible du jeudi au dimanche.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

L’artiste Sophie Lanctôt, interviewée au Magazine radio In situ, au sujet de son expo Pins, Silhouettes, au lieu de diffusion Produit Rien, jusqu’au 15 mai 2022

ENTREVUE AVEC SOPHIE LANCTÔT :

LE RÉSEAU PAN CANADIEN GALLEA OUVRE UNE GALERIE DANS LE CENTRE-VILLE DE MONTRÉAL !

En ouverture de l’édition du Magazine radio In situ du 30 avril 2022, un entretien avec Chloé Southam, muséologue de formation et directrice d’une nouvelle galerie L’Espace Gallea, qui a pignon sur la rue Sherbrooke, tout près du Musée des Beaux-Arts et qui est intégrée à la somptueuse Maison Alcan, laquelle ouvrira ses portes au grand public à la mi-mai 2022. Les bureaux de Gallea sont aussi situés à la Maison Alcan.

Chloé Southam est de plus représentante du grand réseau de distribution d’oeuvres d’art international Gallea, bien actif à l’échelle nationale. On peut découvrir sur la galerie en ligne 40 000 oeuvres d’art crées par 8000 artistes locaux, nationaux et internationaux.

Une plateforme qui oeuvre à augmenter la visibilité des artistes du réseau, non seulement en ligne, mais aussi en créant de nouveaux lieux de diffusion et en organisant des expositions, notamment à travers des partenariats, tels que le Rallye Expo Vues d’Afrique.

Vous pouvez écouter plus bas l’entrevue avec Chloé Southam diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3, ayant eu lieu le lendemain de la pré-ouverture privée de la galerie le 28 avril 2022. La directrice de la galerie nous présente le réseau galerie, la nouvelle galerie, son historique, son mandat et ses projets, ainsi que l’exposition inaugurale, réalisée en partenariat avec le Rallye Expo Vues d’Afrique.

L’Espace Gallea est localisée au 1186 rue Sherbrooke et l’exposition Mix pour Montréal se poursuit jusqu’au 31 mai 2022.

La soirée de pré-ouverture de l’Espace Gallea

La directrice de l’Espace Gallea et muséologue Chloé Southam, interviewée par Radio Centre-Ville 102,3

ENTREVUE AVEC CHLOÉ SOUTHAN, DIRECTRICE DE L’ESPACE GALLEA :

LA MACHINERIE DES ARTS : AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ ARTISTIQUE !

L’édition du Magazine radio du 23 avril 2022 souligne la contribution de La Machinerie, un organisme dédié à la gestion des arts, fondé sur un travail d’équipe depuis ses tous débuts, qui offre un soutien important à la communauté artistique et qui rallie 1700 membres.

Rachel Billet, à la direction générale de La Machinerie depuis 2017 est invitée à nous présenter l’organisme, dont le mandat principal est de mettre en commun les ressources et les expertises offertes par l’organisme, dans le respect de valeurs inclusives, qui font désormais consensus.

Après cinq ans d’activités intenses auprès de 260 artistes accompagnés annuellement, supportés par un réseautage de 170 gestionnaires associés et 20 organismes partenaires, le dévouement de la directrice générale à cette cause a récemment été souligné. Elle a obtenu le 5 avril dernier, le prix jeune gestionnaire culturelle 2022 de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi Marcoux de HEC Montréal. Mentionnons qu’elle a aussi reçu le prix de la relève des Caisses Desjardins en 2018.

Vous pouvez écouter plus bas l’entrevue avec Rachel Billet diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. Celle-ci nomme les besoins de la communauté artistique, particulièrement en ce qui concerne le milieu arts visuels, présente l’équipe de La Machinerie, précise le mandat de l’organisme et décrit ses principaux services, qui ont pour but de faciliter la gestion des arts, souvent perçue comme une tâche laborieuse.

Pour en savoir plus : https://machineriedesarts.ca/

Prochain atelier en ligne et en français le 12 mai 2022 de 9h à 12h : Gérer son réseau et sa communauté en tant qu’artiste.

À droite, Rachel Billet, invitée au Magazine radio In situ et photographiée lors de la séance de remise de prix du 5 avril 2022, animée par Brigade Arts Affaires.

ENTREVUE AVEC RACHEL BILLET/DIRECTRICE GÉNÉRALE DE LA MACHINERIE :

ALBUM SOUVENIR/L’EXPOSITION SUR UN SUCCÈS PLANÉTAIRE, CELUI DE LA MARQUE PARACHUTE, FONDÉE À MONTRÉAL !

En programmation du Magazine radio In situ du 8 janvier 2022 et en rediffusion le 15 avril 2022, un compte rendu relatif à la fameuse marque Parachute, fondée à Montréal en 1977, par Nicole Pelly, créatrice de vêtements britanniques et Harry Parnass, architecte et urbaniste américain.

Une marque qui a fait fureur tant ici qu’à l’international, notamment à New York et à Tokyo et dont le succès foudroyant aura duré jusqu’en 1993, avec l’ouverture de 400 magasins, dans 15 pays. Le couple s’était rencontré au départ dans les ateliers de design de la chaîne de magasins Le Château à Montréal, qui a fermé boutique récemment pendant la période de pandémie.

Il était donc d’importance de consacrer une exposition spéciale à cette marque inspirée des jeunes de la contreculture, avant-gardiste à ses débuts et représentative de l’ambiance des années 80. Cette exposition titrée Parachute/Mode subversive des années 80 est présentée au Musée McCord jusqu’au 24 avril 2022.

À voir sur place, une soixantaine d’ensembles ( dont deux de la collection personnelle de Peter Gabriel ), 14 documents d’archives ( croquis, publicité, photos de mode, vêtements, entrevues exclusives, extraits vidéos ), le tout agrémenté de musique new wave.

Le parcours d’exposition propose d’abord une plongée dans l’inspiration du mouvement New Wave, aborde ensuite l’approche postmoderne du design, présente la photographie underground qui a crée des images promotionnelles percutantes de la marque Parachute, explore le rapport étroit entre la musique de l’époque et les réseaux de diffusion des vidéoclips et se termine, avec une salle qui recrée le concept urbain des boutiques Parachute, adopté par la communauté artistique et ses vedettes.

Vous pouvez écouter plus bas, le spécial consacré à cette exposition au Magazine radio diffusé sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. Après deux captations en visite de presse, soit la présentation des sources d’inspiration du style Parachute par Alexis Walker, vous entendrez parler du succès de Parachute dans les magazines de l’époque par Nicole Pelly, co-fondatrice de la marque Parachute et commissaire associée de l’exposition au Musée McCord. Suivra un entretien avec Alexis Walker, conservatrice adjointe, costumes, mode et textiles au Musée McCord et co-commissaire de cette exposition, autant réussie qu’enthousiasmante !

UNE FORTE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

L’exposition Parachute/Mode subversive des années 80, présentée au Musée McCord jusqu’au 24 avril 2022.

Une des images percutantes alliant mode et architecture qui ont contribué au succès de la marque Parachute, portée par plusieurs vedettes.
Le concept de boutique Parachute recrée au Musée McCord.

Compte rendu sur cette exposition transmis le 8 janvier 2022 au Magazine radio In situ, sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3, incluant un entretien avec Alexis Walker, conservatrice adjointe, costumes, mode et textiles au Musée McCord et co-commissaire de l’exposition Parachute/Mode subversive des années 80, présentée au Musée McCord :

UN PROJET D’ART RELATIONNEL, EN TOURNÉE DANS TROIS MAISONS DE LA CULTURE !

En programmation du Magazine radio In situ du 16 avril 2022 , une entrevue avec l’artiste interdisciplinaire Sylvaine Chassay, basée à Montréal,au sujet de son événement d’art relationnel engagé nommé Pluri.elles/Au mitan de la vie, en tournée dans trois maisons de la culture et qui s’avère être l’aboutissement d’une résidence d’artiste.

L’événement, présentement en cours à la Maison de la Culture Janine-Sutto jusqu’au 24 avril 2022, a réuni 10 femmes dans la cinquantaine ou à l’approche de cette décennie et propose une installation sonore qui favorise une immersion dans l’univers et la réalité des femmes au mitan de la vie, à travers des témoignages et par le biais d’un cercle formé de dix chaises, à l’image de chacune des participantes au processus.

L’installation prendra place par la suite dans la Maison de la Culture Côte-Des-Neiges à partir du 30 avril (vernissage/performance le 11 mai de 17h à 19h) et à la Maison de la Culture Marie-Uguay en janvier 2023. Le public peut bénéficier de rencontre de médiation en maison de la culture.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter plus bas l’entrevue diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3. Sylvaine Chassay nous présente l’art relationnel, la thématique choisie, le processus vécu par les femmes recrutées pour le projet dans les trois secteurs des maisons de la culture, la création de l’installation immersive accessible au public, le volet performance intégré, la résidence artistique accomplie, ainsi que la pratique et le parcours artistique de Sylvaine Chassay.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

L’artiste Sylvaine Chassay ( troisième à partir de la droite ), entourée de quelques-unes des femmes participant au projet Pluri.elles, qui se poursuit jusqu’en janvier 2023, photographiées à la Maison de la Culture Janine-Sutto

Entrevue avec Sylvaine Chassay, diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3 :

GILLES TARABISCUITÉ : ARTISTE, ENSEIGNANT ET GALERISTE INSPIRÉ !

En programmation du Magazine radio In situ du 2 avril 2022, un échange avec l’artiste, enseignant et galeriste inspiré Gilles Tarabiscuité, à l’occasion d’une période le concernant de haute visibilité.

On peut apprécier jusqu’au 23 avril son installation dans la vitrine de la Galerie Art Mûr ( faisant partie de l’exposition collective Tromper l’oeil ), qui est un ravissement pour les yeux. Il présentait une sélection d’oeuvres déjà exposées, dans le cadre du volet arts visuels du Festival MUTEK, à la galerie Bernard jusqu’au 2 avril 2022 ( exposition collective titrée Territoires Insoupçonnés ). De plus, Gilles Tarabiscuité proposait à sa galerie de Villeray une exposition d’oeuvres de Marie-Josée Gustave, qui faisait partie de l’événement féministe Post-Invisibles du 8 au 27 mars 2022.

Un artiste qui explore la relation entre l’humain et la machine, par des moyens autres que numériques, qui fabrique de fausses images numériques, avec des images photos sans aucune altération, qualifiées de photos absolues et qui crée un univers géométrique haut en couleurs éclatantes.

Gilles Tarabiscuité a été rencontré à son domicile où il a installé son atelier et dans sa jeune galerie attenante à sa résidence, un hangar transformé en lieu d’exposition inédit, nommé Hangar 7826 et située dans la ruelle entre les rues Saint-Gérard et Foucher, au sud de Gounod et près du Métro Jarry. Cette galerie a déjà été l’hôte de huit expositions, depuis son ouverture en décembre 2020.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter plus bas, l’entrevue avec Gilles Tarabiscuité, diffusée sur les ondes de Radio Centre-Ville 102,3 qui nous informe sur sa pratique artistique, ses expositions en cours ou récentes et sur la galerie qu’il a crée lui-même.

UNE RECOMMANDATION DU MAGAZINE RADIO IN SITU !

Exposition collective Tromper l’oeil, avec la participation de Gilles Tarabiscuité et Mathieu Cardin (récemment interviewé par In situ) à la Galerie Art Mûr, située au 5826 rue St-Hubert, Montréal jusqu’au 23 avril 2022;

Exposition collective Territoires Insoupçonnés, avec la participation de Gilles Tarabiscuité, à la Galerie Bernard, localisée au 3926 rue Saint-Denis, jusqu’au 2 avril 2022.

La galerie Hangar 7826 située dans la ruelle entre les rues Saint-Gérard et Foucher, au sud de Gounod et près du Métro Jarry.

Façade du lieu de diffusion Hangar 7826, accessible par la ruelle
Gilles Tarabiscuité, photographié entre une oeuvre de l’artiste (jet d’encre sur papier Baryta, 2021) et son installation en vitrine de Art Mûr(acrylique, technique mixtes, 2022).

ENTREVUE AVEC GILLES TARABISCUITÉ :

%d blogueurs aiment cette page :