LES 24 ET 29 OCTOBRE 2018, DANS LE CADRE D’UNE PROGRAMMATION DE FILMS D’ART AU CINÉMA QUARTIER LATIN : SALVADOR DALI LE GRAND !

À l’occasion d’un spécial cinéma mettant en vedette des artistes excentriques, retour sur le film Salvador Dali : In search of immortality réalisé par la Fondation Gala Salvador Dali, qui fait partie d’une  programmation spéciale de films d’art aux cinémas Cineplex Odeon.

Salvador Dali est connu pour ses débuts avec le mouvement surréaliste parisien, pour son amitié, entre autres, avec le poète Garcia Lorca et le cinéaste Luis Bunuel, avec qui il réalisera Le chien d’Andalou en 1929, Il appliquera dans sa vie l’approche  surréaliste, qui vise à éviter les pièges de la pensée rationnelle et libérer le subconscient. Il sera plus tard exclus du mouvement surréaliste parisien, en raison de ses opinions marxistes.

Sa peinture nous présente un univers empreint d’onirisme où les objets du quotidien transformés, sont disposés dans des paysages lunaires et désertiques.

Dali parvient au statut de vedette, quand il se rendra aux États-Unis en 1940, grâce à ses multiples collaborations avec le milieu du théâtre, de la mode, de la publicité et du cinéma, notamment avec le réputé cinéaste Alfred Hitchcock. Il attirera toutefois les critiques ultérieurement lors de sa phase inspirée de l’univers scientifique, mystique et religieux.

Ce documentaire  a le mérite de nous faire découvrir l’enfance, la jeunesse et lieux de vie ensoleillés de la famille de Salvador Dali. Il nous présente les différentes étapes de l’oeuvre de Dali et s’attarde longtemps sur l’intérêt démesuré de l’artiste pour des projets grandioses, ce qui est à l’image des sources d’inspirations et des obsessions ce ce personnage, habité par une pulsion créatrice débordante. À titre d’exemple, Salvador Dali modifiera une demeure de pêcheur à Port Lligat en Espagne  pendant une longue période de sa vie, interrompue par la seconde guerre mondiale et ornementera un château(de Pubol) du Moyen-Âge offert à son épouse Gala. Il se consacrera corps et âme à son théâtre musée à Cadaques en Espagne.

Toutefois, ce film dense et long, aux magnifiques images, passe étonnamment presque sous silence les critiques émises à l’endroit de Dali et de son épouse, notamment les prises de position changeantes de Dali et les tensions de Dali avec certains artistes, tel que Picasso.  Il ne parle pas non plus du caractère difficile de Gala, muse et conjointe idéalisée de Dali. De quoi se questionner sur les intentions de ce trop beau film réalisé par une fondation et sur la sélection de films  proposées dans le cadre de cette programmation spéciale titrée La Galerie, à vérifier lors des prochains visionnements.

Ce film contentera toutefois le grand public qui souhaite faire un survol de l’oeuvre et de la vie de cet artiste exceptionnel.

Pour en savoir plus, voir l’album photo qui suit et écoutez de plus la critique des chroniqueurs Pierre Archambault et Robert Locas, transmise dans le cadre de l’émission Montréal Pluriel Le Retour, animée par Neal Armand, du 17 octobre 2018 à Radio Centre-Ville 102,3.

UN FILM AUX IMAGES MAGNIFIQUES RECOMMANDÉ, MAIS AVEC QUELQUES RÉSERVES.

PROCHAIN FILM : KLIMT & SCHIELE/ EROS & PSYCHE À PARTIR DU 7 NOVEMBRE 2018.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s